Mystère de l’Agneau

« Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde¹ », tout le mal du monde. L’AGNEAU, c’est JÉSUS pauvre et crucifié ; en sa divine tendresse Il s’offre à nous, mendiant notre amour – Divine tendresse de Jésus uni au Père, victorieuse de la mort, puissance de Résurrection, invincible tendresse qui le ressuscite d’entre les morts.

Par sa Croix et par sa Résurrection, Jésus, l’Agneau de Dieu triomphe aujourd’hui à l’heure de notre histoire, de la haine mortelle que les hommes entretiennent envers Dieu et leurs « frères » en humanité.

« En sa chair… en sa personne, Jésus a tué la haine² », il nous donne sa Paix, la Paix du Christ Ressuscité qui fait déferler sur le monde les eaux vives de l’Esprit et la tendresse du Père.

Vie fraternelle

Consacrés au cœur de l’Église pour vivre l’Évangile de Notre Seigneur Jésus-Christ, les petits frères de l’Agneau sont rassemblés dans l’unanimité fraternelle « pour avoir une seule âme et un seul cœur tendu vers Dieu³ ».

Vie contemplative

« Avant tout que Dieu soit aimé³ ! » « Assis aux pieds du Seigneur » nous gardons la Parole de Dieu en nos cœurs, avec la Vierge Marie.
Cette Eau vive de la Parole de Dieu, nous la puisons au Cœur transpercé de Jésus en Croix, dans l’Eucharistie quotidienne, dans l’Adoration eucharistique et les grandes liturgies de l’office divin, de jour et de nuit, dans cette vie contemplative qui nous révèle le mystère de l’Agneau.

Vie de Mission

Témoins du mystère de l’Agneau, les petits frères de l’Agneau vont en pèlerins, priants, pauvres et mendiants dans les pas de saint Dominique et de saint François à la rencontre des plus pauvres de ce monde pour que tous, riches et pauvres, reçoivent la Lumière de l’Évangile : Jésus, l’Agneau de Dieu – tendresse du Père pour les hommes.

Dans les pas de l’Agneau, envoyés par l’Église « comme des agneaux⁵ » au cœur du monde, chemin faisant, « blessés, nous ne cesserons jamais d’aimer » (devise de la Communauté).

_______________
¹ Jn 1, 29
2 Ep 2, 16
3 Règle de saint Augustin
4 cf. Lc 10, 39
5 Lc 10, 3

Retour haut de page